Rechercher

L’activité physique et la santé mentale : ce qu'en révèlent 1.2 million de personnes

C’est bien connu, l’exercice physique a plusieurs effets positifs sur la santé notamment de diminuer les risques de troubles cardiovasculaires et de diabète. Cependant, lorsqu’il s’agit de connaître l’effet de l’entraînement sur la santé mentale, plusieurs questions sont encore sans réponse.

Une étude d’envergure a été mise en place entre 2011 et 2015 aux États-Unis analysant les réponses de plus de 1,2 million de répondants à la question initiale : « En pensant à votre santé mentale, qui inclut le stress, la dépression et les troubles émotifs, pendant combien de jours durant le dernier mois est-ce que votre santé mentale était bonne? »

Dans l’ensemble, les répondants ont rapporté 3.36 jours de santé mentale de faible niveau dans le dernier mois. 73.6% d’entre eux s’entraînaient et en ont rapporté 1.49 jour de moins que ceux ne s’entraînant pas. On constante donc que l’entraînement physique aurait un impact notable sur la santé mentale des participants.

Les auteurs ont aussi comparé les résultats des gens préalablement diagnostiqués avec une dépression et qui s’entraînaient par rapport à ceux qui ne souffraient pas de dépression, mais ne s’entraînaient pas. Le niveau de santé mentale faible du premier groupe a été associé à 3.75 jours de moins que celui du deuxième groupe dans le dernier mois. Ainsi, même en ayant souffert de dépression, les gens qui s’entraînaient avaient une meilleure santé mentale que les gens tout simplement sédentaires!

Aussi, tous les types d’activités physiques étaient associés avec une réduction d’un niveau de faible santé mentale. Les plus grandes associations étaient avec le vélo, les entraînements aérobiques ainsi que les entraînements de type « gym ». Alors pas besoin de vous faire souffrir inutilement, vous n’avez qu’à adopter l’activité physique qui répond le plus à vos besoins/ contraintes/ intérêts ou autres.

Une relation significative a été observée entre le niveau de santé mentale, la durée et la fréquence de la pratique d’activités physiques. En effet, les séances durant entre 30 et 60 minutes étaient associées avec les données mensuelles les plus basses de jours de faible santé mentale. De plus, les gens s’entraînant de trois à cinq fois par semaine ont rapporté une moins grande proportion de jours de santé mentale faible par rapport à ceux ayant une fréquence d’entraînement inférieure ou supérieure.

C’est donc pourquoi, selon cette étude, vous entraîner de trois à cinq fois par semaine, de 30 minutes à une heure en pratiquant des activités physiques que vous aimez (ou celles que vous détester le moins) pourra maximiser votre santé mentale et vous permettre d’être à votre meilleure pour poursuivre vos objectifs de carrières ou encore pour faire grandir votre petite famille aussi bien que vous le souhaitez.


Bon entraînement! :)



Sources


Chekroud, Sammi R., et al. "Association between physical exercise and mental health in 1·2 million individuals in the USA between 2011 and 2015: a cross-sectional study." The Lancet Psychiatry 5.9 (2018): 739-746


13 vues0 commentaire